La Chambre et le Sénat du Maine ont adopté la loi LD 1877, “An Act to Reduce the Number of Children Living in Deep Poverty by Adjusting Assistance for Low-Income Families” (loi visant à réduire le nombre d’enfants vivant dans une grande pauvreté en adaptant l’aide aux familles à faibles revenus), et le gouverneur a signé le projet de loi. Par conséquent, le compte de subvention TANF actuel du Maine augmentera de 20 %.

Actuellement, l’allocation TANF du Maine est la plus faible de la Nouvelle-Angleterre. Rae Sage, Coordinatrice politique de la Commission permanente sur le statut des populations raciales, indigènes et tribales, s’est récemment jointe à de nombreux autres habitants du Maine pour témoigner en faveur du projet de loi.

Son témoignage indique que les enfants noirs du Maine sont deux fois plus touchés par la pauvreté que leurs camarades blancs (31,5 % et 12,8 %, respectivement). Elle a également indiqué que les enfants autochtones sont confrontés à des disparités similaires, avec un taux de pauvreté infantile de 32,4 %, et que les communautés noires et autochtones du Maine connaissent un taux d’insécurité alimentaire de deux à près de quatre fois supérieur à la moyenne de l’État.

Justice for All, le rapport de janvier 2024 de la Commission permanente sur les priorités de la 131e session législative, note que la Commission “envisage un Maine où, quel que soit votre code postal, la couleur de votre peau ou le contenu de votre portefeuille, vous savez que votre famille ira bien – où, quelles que soient les difficultés auxquelles vous êtes confronté, vous savez que vous aurez de la nourriture sur la table et un toit au-dessus de votre tête”.  Pour créer un avenir où tous les habitants du Maine, nos familles et nos communautés pourront s’épanouir, il faut une intervention politique active dans les processus sociaux et économiques de longue date qui alimentent les cycles de pauvreté pour les populations rurales, raciales, indigènes et tribales”.