Le Ramadan est un mois très spirituel pour les musulmans. Cette année, le Ramadan a commencé le soir du 5 mai et a terminé le 4 juin, au déclin de la lune. Le calendrier musulman est fondé sur l’observation de la nouvelle lune, par conséquent les dates changent chaque année.
Pendant le mois du Ramadan, les Musulmans essaient de renforcer leur relation avec Allah (le nom arabe pour Dieu) et de se comporter en suivant les leçons de l’Islam. Le jeûne du Ramadan constitue l’un des cinq piliers de l’Islam- un des cinq devoirs principaux associés à la religion musulmane. L’Islam insiste sur l’importance d’être charitable envers les autres, et les Musulmans croient qu’observer le jeûne pendant le Ramadan les aide à apprendre à être charitable.
Selon Mohamed Awil, l’Assistant Exécutif des Services Gateway Community, qui a observé le Ramadan depuis l’âge de 13 ans, “Le Ramadan nous apprend à être reconnaissant, à se mettre à la place des gens qui n’ont rien à manger pendant des jours. Ceux qui ont de quoi manger chaque jour ont de la chance d’avoir ce qu’ils ont.”
Pendant le Ramadan, beaucoup de Musulmans vont plus fréquemment à la Mosquée, essaient de lire le Coran du début à la fin (parfois plus d’une fois), augmentent leurs dons de charité, et pratiquent la maîtrise de soi. L’idée est de se concentrer sur sa relation avec Dieu. Selon l’Islam, Le Ramadan commémore le mois quand le Coran, le Livre Saint de l’Islam, a été présenté pour la première fois aux Musulmans à travers l’Ange Gabriel par le Prophète Mohamed. Il est ainsi considéré comme un mois béni, et pour la plupart, c’est aussi un mois joyeux.
Ceux qui font le jeûne n’absorbent rien dans leur corps du lever au coucher du soleil pendant le mois entier parce qu’ils croient que faire l’expérience de la faim et de la soif leur enseigne à faire preuve d’empathie. Certaines personnes sont dispensées de faire le jeûne, par exemple les enfants qui n’ont pas atteint l’âge de la puberté, les adultes qui sont malades, et les personnes âgées. Au coucher du soleil, chaque jour, les Musulmans arrêtent le jeûne, d’abord en prenant un petit repas avant de faire leurs prières, et puis avec un plus grand repas- appelé Iftar — partagé avec les amis et la famille. Les repas du soir sont toujours festifs et généreux.
Gouverneur Mills a invité les leaders musulmans locaux à La Maison Blaine le dimanche 19 mai pour la première fois dans l’histoire du Maine. Cet évènement a été applaudi par la communauté musulmane du Maine parce qu’il a signalé l’engagement de la part de Janet Mills à promouvoir l’inclusivité dans notre état.
“J’étais personnellement ravie d’avoir été invitée à la Maison Blaine. C’était un moment très touchant. J’apprécie beaucoup que Gouverneur Mills essaie de créer une communauté inclusive dans le Maine. Le dîner Iftar a fait une belle impression auprès de la communauté musulmane”, nous a dit Inza Ouattara, la Coordinatrice pour la Santé des Réfugiés au Bureau des Services pour les Réfugiés avec Catholic Charities Maine, et la Présidente de l’Association Côte d’Ivoire du Maine.
Le Maine accueille des milliers de Musulmans, dont beaucoup sont originaires de la Somalie, du Soudan, de Djibouti, de la Syrie, d’Afghanistan, d’Iran, et d’Irak. Plusieurs différentes organisations ont organisé des dîners Iftar pendant le mois du Ramadan. Par exemple, Gateway Community Services a servi un dîner Iftar pour les Musulmans et les non-Musulmans le premier juin qui présentait “nourriture, foi et culture,” selon les mots de Abdullahi Ali. Des centaines de personnes se sont rassemblées au centre Portland Expo le matin du 4 juin pour prier et célébrer. Environ 175 personnes dans la région d’Augusta ont apprécié le repas, les amis, la famille, et se sont bien amusés le 7 juin au Projet des Nouveaux Mainers à Capital Area; dans la région de Portland l’école élémentaire Riverton a organisé une fête Eid le 8 juin; et L’Organisation Arabe Américaine de la Nouvelle Angleterre (NEAAO) a organisé une fête Eid le 9 juin qui présentait de la musique live, des plats méditerranéens, et des activités amusantes pour les enfants.
La population musulmane du Maine est assez importante. Ceux qui assistent au service de prière Eid à Lewiston ont rempli le Androscoggin Bank Colisée, qui compte 4,000 places. “Pour moi, être musulman dans le Maine est comme être musulman n’importe où,” Ouattara dit. “L’Islam réunit tous les Musulmans, quel que soit le pays d’où ils viennent. L’Islam enseigne aussi que où que vous viviez, vous devez obéir aux lois de l’endroit où vous habitez, par conséquent, en tant que Musulmans, nous respectons les lois du Maine. Par exemple, ici vous devez aller dans une ferme pour abattre un bélier pour le Ramadan, “ dit Inza Ouattara.
Les Musulmans à travers le monde terminent le Ramadan chaque année avec Eid-al-Fitr, une fête joyeuse qui dure trois jours, pendant laquelle on célèbre en donnant l’aumône aux pauvres (un autre des cinq piliers de l’Islam), en priant, en s’habillant dans de beaux habits, en rendant visite aux amis et à la famille, et en faisant un grand festin.

Samar Ahmed, Suzan Ali, Maryan Bashir, Eklas Ahmed Photo by John Ochira

Adam and Diana Lee celebrate Eid with New England Arab American Organization. Photo by Hamid Karimian @OpenVisionstudios

Iftar dinner at Blaine House with Governor Janet Mills

Fun at the Capital Area New Mainers Project’s Eid celebration in Augusta

Iftar dinner at East End Community School hosted by Samar Ahmed and Suzan Ali of Sudanese Roots Photo by John Ochira

Hanna Tallan, Ekhlas Ahmed, and Samar Ahmed. Photo by John Ochira

Zoe Sahloul, President and Founder of New England Arab American Organization and Jenn McAdoo, board member. Photo by Hamid Karimian @OpenVisionstudios

Mohamed Khalid and Yusuf Muse Yusuf at Iftar dinner at Gateway Community Service

Kids have fun at Eid celebration at Riverton School – Hosted by Sudanese Roots and Somali Mainer’s Youth Network.