Par Kathreen Harrison

Toute personne employée par un hôpital agréé, un établissement de soins de santé à plusieurs niveaux, une agence de santé à domicile, un établissement de soins infirmiers, un établissement de soins résidentiels et un établissement de soins intermédiaires pour les personnes ayant une déficience intellectuelle dans le Maine doit être vaccinée contre le COVID-19 avant le 1er octobre. La mesure d’urgence, annoncée le 12 août, exige également que les personnes employées par des organisations de services médicaux d’urgence ou des cabinets dentaires soient vaccinées contre le COVID-19. Cette mesure vise à protéger la santé et la vie des habitants du Maine, à préserver la capacité des soins de santé du Maine et à limiter la propagation du virus.

“Les professionnels de la santé jouent un rôle essentiel dans la protection de la santé de la population du Maine et il est impératif qu’ils prennent toutes les précautions nécessaires contre ce dangereux virus, en particulier compte tenu de la menace que représente le variant Delta, très transmissible. Avec cette mesure, nous protégeons les travailleurs de la santé, leurs patients, y compris les plus vulnérables, et notre capacité de soins de santé. Je continue d’encourager vivement tous les habitants du Maine à se faire vacciner, car cela peut vous sauver la vie, celle d’un membre de votre famille ou d’un ami, ou celle d’un enfant qui n’a pas encore droit à un vaccin”, a déclaré Gouverneur Mills.

“Les données scientifiques montrent que la vaccination est notre meilleure protection contre toutes les souches du virus qui cause le COVID-19”, a déclaré Nirav D. Shah, Directeur du Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies du Maine.

L’État du Maine exige déjà que les employés des établissements de santé soient vaccinés contre la rougeole, les oreillons, la rubéole, la varicelle, l’hépatite B et la grippe. La mesure inclut désormais le vaccin COVID-19. Les organisations auxquelles cette mesure s’applique doivent s’assurer que chaque employé est vacciné, cette exigence étant appliquée comme une condition de l’autorisation d’exercer des établissements.

Cette nouvelle mesure a été accueillie favorablement par une large coalition de services de soins de santé dans le Maine, dont la Maine Hospital Association, la Maine Medical Association, la Maine Primary Care Association et la Maine Health Care Association, ainsi que les deux plus grands systèmes de santé de l’État, Maine Health et Northern Light Health.

“Plus de 95 % des médecins et près de 200 millions d’Américains ont reçu un vaccin. Il est clair qu’ils sont sûrs et très efficaces”, a déclaré Karen Saylor, MD, Présidente de l’Association Médicale du Maine. “Le variant Delta est beaucoup plus agressif et submerge actuellement les hôpitaux du pays. Les travailleurs de la santé non vaccinés mettent en danger les patients malades et les résidents des établissements. Il s’agit de la prochaine étape dans la voie responsable de notre État, qui consiste à nous tenir prêts avec le personnel et l’espace nécessaires pour soigner tous les habitants du Maine qui risquent une maladie grave ou la mort.”

Le Maine est le troisième meilleur État du pays pour le pourcentage de résidents entièrement vaccinés, avec plus de 64 % de tous les résidents – y compris les enfants de moins de 12 ans qui ne sont pas encore éligibles pour un vaccin – entièrement vaccinés contre le COVID-19. Le Maine continue également à faire des progrès dans la vaccination des jeunes, avec plus de 50 % des jeunes de 12 à 19 ans entièrement vaccinés.

Bien que sa population ait l’âge médian le plus élevé du pays, le Maine, après ajustement en fonction de la population, se classe au quatrième rang national pour le nombre d’hospitalisations au cours des deux dernières semaines, au troisième rang pour le nombre total de cas et au quatrième rang pour le nombre de décès dus au COVID-19, selon le Département de la Santé et des Services Sociaux du Maine.

Où se faire vacciner
Les vaccins COVID-19 sont disponibles gratuitement dans tous les sites de l’Etat. Pour obtenir des informations sur la façon de se faire vacciner, veuillez consulter le site Maine.gov/covid19/vaccins, appeler la Community Vaccination Line au 1-888-445-4111, ou envoyer un courriel à [email protected] et le personnel communiquera avec le programme COVID-19 Community Support, qui dispose d’un personnel multilingue. Les personnes qui ne peuvent pas se rendre sur un lieu de vaccination en raison d’un obstacle quelconque, comme la garde d’enfants ou les responsabilités familiales, le transport ou des problèmes de santé, peuvent utiliser les mêmes coordonnées et une infirmière accompagnée d’un interprète leur fournira les vaccins à domicile

Recommandations pour le grand public, les personnes immunodéprimées, les enseignants

Le CDC du Maine recommande aux personnes qui se rendent à l’intérieur dans des lieux publics de mettre un masque. Cette recommandation est fondée sur une forte augmentation du nombre de cas actifs de COVID-19 dans l’État en raison de la variante Delta. Cette politique vise à protéger les personnes non vaccinées et donc les plus exposées au risque de tomber gravement malade ou de mourir. On pense que le variant Delta se reproduit plus rapidement dans l’organisme que le virus original. Les personnes vaccinées peuvent être en mesure de transmettre le virus à d’autres personnes, même si elles ne tombent pas elles-mêmes gravement malades.

Le 12 août, la FDA américaine a autorisé l’administration d’une dose supplémentaire du vaccin pour certaines personnes dont le système immunitaire est affaibli, notamment les personnes ayant reçu une greffe d’organe. Les personnes qui pensent être éligibles doivent consulter leur médecin pour déterminer leur admissibilité.

Le Dr Fauci, Conseiller médical en chef du Président Biden, est favorable à l’obligation de vaccination pour les enseignants des écoles publiques, mais pour l’instant, aucun État n’exige que les enseignants soient vaccinés. Les experts indiquent que le variant Delta pourrait être plus dangereux pour les personnes plus jeunes, cependant les enfants de moins de 12 ans ne sont pas encore éligibles à la vaccination aux États-Unis. L’autorisation et les recommandations pour les enfants pourraient toutefois intervenir avant la fin de l’année 2021.