L’Association de la communauté ruandaise du Maine (ACRM) a organisé une Journée Culturelle le 5 janvier dernier. Il y avait de la musique par Jean Paul Samputu, un musicien ruandais bien connu en Afrique Centrale et en Afrique de l’Est; des danseurs d’un groupe de danse traditionnelle ruandaise, Ikirenga; et des petites présentations sur l’emploi, l’assurance santé et les systèmes financiers aux USA.

“La journée a été  un vrai succès”, a dit Leopold Ndayisabye, l’organisateur principal. Plus de 150 personnes de la région de Portland sont venues participer. Monsieur Ndayisabye a commenté sur la performance de Jean Paul Samputu, un musicien ruandais qui a survécu le génocide de 1994, en disant “excellent! tout le monde s’est bien amusé. On a apprécié la nourriture et les boissons, et on a dansé jusqu’a minuit.” Une foule diverse est venue à la soirée, ce qui a amené Monsieur Ndayisabye à déclarer que c’était “une fête culturelle réussie. Innocent Dushime a fait un bon travail de DJ. Nous souhaitons remercier ceux qui ont contribué à cette réussite: cPort Credit Union, Town & Country Credit Union, Coffee by Design, Immigrant Welcome Center, Rwanda Bean, and Virginia French.”

L’Association de la communauté ruandaise du Maine est à but non lucratif et compte environ 500 membres. Sa mission est d’aider les immigrants ruandais à s’intégrer dans la société traditionnelle américaine.  ACRM représente ceux qui doivent faire face à des obstacles comme le syndrome de stress post traumatique, avec la langue, avec la justice, ou avec la validation de leurs diplômes africains. L’association travaille aussi afin d’éduquer les Mainers natifs sur la culture, les valeurs, les traditions ruandaises, et elle organise en partie des événements culturels à cette fin. RCAM pense que de tels événements culturels aident également à remoter le moral des immigrants.

Photos By Hamid Karimian @OPENVISIONSTUDIOS