Après près de 50 ans de conflit armé et de troubles civils, une récente initiative visant à rétablir l’autorité du gouvernement, ainsi que des efforts internationaux accrus afin de maintenir la paix dans la région, ont apporté un calme relatif en Somalie. Profitant de sa stabilité retrouvée, le pays explore l’exploitation du pétrole et du gaz offshore, et cherche à attirer les investissements étrangers, selon le site offshore-technology.com, qui indique que la Somalie est l’un des rares territoires au monde à posséder un potentiel de ressources inexploitées.

En mai, le Ministère Somalien du Pétrole et des Ressources Minérales a annoncé un appel d’offres pour l’octroi de licences offshore à partir d’août 2020, sur la base de spéculations selon lesquelles, étant donné sa proximité géographique avec le Yémen, riche en pétrole, la Somalie pourrait également être riche en pétrole et en gaz. Le gouvernement a ratifié une nouvelle loi sur le pétrole, qui a créé la Compagnie Nationale Pétrolière Somalienne. Avant les longs troubles civils qui ont commencé dans les années 1960, le pays était investi dans le forage pétrolier terrestre en partenariat avec des sociétés comme ExxonMobil, BP, Texaco et Shell. Ces sociétés espèrent trouver un terrain d’entente avec la Somalie du 21ème siècle et nourrir ce nouvel esprit d’exploration.

Cependant, malgré les progrès économiques de la Somalie, les experts voient des défis à relever. La Somalie se trouve dans la Corne de l’Afrique, et est voisine du Kenya et de l’Ethiopie, ainsi que du Yémen, un pays instable situé juste de l’autre côté du golfe d’Aden. Et toutes les parties ne voient pas d’un bon œil le regain d’intérêt pour le pétrole et le gaz – la Somalie est confrontée à la réaction du Puntland et du Jubbaland. De plus, la Somalie et le Kenya se disputent leur frontière maritime. Et pour compliquer les choses, COVID-19 a ralenti les affaires: la Somalie fait en effet face à une augmentation des cas de COVID-19. Et Al Shabab, une organisation de milice, est active en Somalie et a tué de nombreuses personnes.