Les élections de novembre 2024 comprendront une élection présidentielle, des élections pour les sièges au Sénat et à la Chambre des représentants des États-Unis, et des élections pour les sièges au Sénat et à la Chambre des représentants du Maine.

Le candidat démocrate présumé (probable) sera l’actuel président Joe Biden. Le candidat républicain présumé sera Donald Trump. La décision finale sur les candidats sera prise lors des conventions républicaine et démocrate cet été.

L’ancien président Trump a déclaré à plusieurs reprises que s’il était élu pour la deuxième fois à la présidence, il lancerait immédiatement “la plus grande opération d’expulsion nationale de l’histoire américaine”.

À six mois de l’élection du 5 novembre, les citoyens américains ont amplement le temps de s’informer sur les candidats et leurs politiques.

Il est à noter que seuls les citoyens américains peuvent s’inscrire sur les listes électorales ou voter le 5 novembre.  Le terme “citoyen américain” figurant sur le formulaire d’inscription des électeurs du Maine est un terme juridique. Pour les non-citoyens, commettre une erreur en s’inscrivant ou en votant peut avoir de graves conséquences au regard des lois américaines sur l’immigration. La loi n’excuse pas les non-citoyens qui ont mal compris les lois sur l’éligibilité, ou qui se sont fait dire ou aider par d’autres personnes de s’inscrire ou de voter. 

 La loi s’applique même aux personnes qui ont réussi le test de citoyenneté et l’entretien, mais qui n’ont pas encore prêté serment en tant que citoyens américains. En vertu de la loi fédérale, les personnes qui ne sont pas des citoyens américains, mais qui s’inscrivent sur les listes électorales ou qui votent lors d’une élection américaine (y compris les élections locales, d’État et fédérales) peuvent être expulsées.